sponsors & partenaires
http://www.ladanse.com/agenda-plus.html

  
Mot de passe perdu
S'inscrire
   sponsors & partenaires
http://www.ladanse.eu/?p=3618

Dans l'annuaire...

L'Atelier Flamenco Enfants de Toulouse, est une école de flamenco exclusivement dédiée aux enfants et aux adolescents. Elle a pour but de sensibilise...

Chorégraphe, psychopédagogue de formation, Françoise Jasmin a pratiqué et expérimenté de nombreux styles de danses depuis son plus jeune âge, et ce da...

La compagnie de Espace élastique est une micro entreprise. Elle intervient pour donner des cours de danse, barre au solo, gymnastique d'étirement, d...

Ecole de danse pour amateur adulte ou enfant : danse classique , danse contemporaine, danse jazz et barre au sol . Eveil à la danse à partir de 4 ans ...

Danse Magazine - European Dance News est le magazine de toutes les danses. Chaque mois, les comptes-rendus de spectacles, les interviews de danseur...

Apprenez et perfectionner vous dans un large choix de danse ! Intégrer un réseau social avec des actualités de danseurs du monde entier. Gratui...



la danse.com


CCN - Centres Chorégraphiques Nationaux & ACCN

Les Centres chorégraphiques nationaux (CCN) sont des institutions culturelles françaises créées au début des années 1980 à l’initiative du Ministère de la Culture.
Ils sont dirigés par des directeurs artistiques et des chorégraphes,

ALSACE / AQUITAINE / BASSE-NORMANDIE / BRETAGNE / CENTRE / FRANCHE-COMTÉ / HAUTE-NORMANDIE / ILE-DE-FRANCE / LANGUEDOC-ROUSSILLON / LORRAINE / NORD-PAS-DE-CALAISPAYS DE LA LOIREPOITOU-CHARENTESPROVENCE-ALPES-CÔTE-D’AZURRHÔNE-ALPESACCN - Association des Centres Chorégraphiques Nationaux

et leurs missions sont :

  • La création d’œuvres chorégraphiques par les compagnies ou ballets dirigeants ;
  • La diffusion de ces œuvres, au niveau local, régional, national et international ;
  • La sensibilisation des publics à l’art de la danse ;
  • La formation ;
  • L’accueil studio : depuis 1998, afin de faire partager leurs outils et moyens, les CCN sont chargés d’accueillir des compagnies dans leurs studios, de soutenir leurs projets de production et de diffusion.

Ces missions publiques leurs sont confiées par l’Etat et les collectivités territoriales, dans le cadre de l’aménagement du territoire et des politiques en faveur de la danse...

LANGUEDOC-ROUSSILLON

CCN de Montpellier Languedoc-Roussillon : www.ccnmlr.com et www.ici-ccn.com

Direction : Christian Rizzo

Né en 1965 à Cannes, Christian Rizzo fait ses débuts artistiques à Toulouse où il monte un groupe de rock et crée une marque de vêtements, avant de se former aux arts plastiques à la villa Arson à Nice et de bifurquer vers la danse de façon inattendue.

Dans les années 1990, il est interprète auprès de nombreux chorégraphes contemporains, signant aussi parfois des bandes sons ou la création des costumes. Ainsi, on a pu le voir chez Mathilde Monnier, Hervé Robbe, Mark Tompkins, Georges Appaix puis rejoindre d’autres démarches artistiques auprès de Vera Mantero, Catherine Contour, Emmanuelle Huynh, Rachid Ouramdane.

En 1996, il fonde l’association fragile et présente performances, objets dansants et des pièces solos ou de groupes en alternance avec d’autres projets ou commandes pour la mode et les arts plastiques.

Depuis, plus d’une trentaine de productions ont vu le jour, sans compter les activités pédagogiques.

Christian Rizzo enseigne régulièrement dans des écoles d’art en France et à l’étranger, ainsi que dans des structures dédiées à la danse contemporaine.

Plus sur www.ccnmlr.com et www.ici-ccn.com

LORRAINE

Ballet de Lorraine - Centre chorégraphique national de Nancy : www.ballet-de-lorraine.eu

Direction : Petter Jacobsson

Petter Jacobsson est formé à la Royal Swedish ballet school, à l'académie de Vaganova de St Petersbourg, avec Merce Cunningham et Susan Kline. Entre 1984 et 1993, il est danseur principal au Sadler’s Wells Royal Ballet et voyage à travers le monde aussi bien en tant qu'artiste invité qu’avec des compagnies internationales. Son passage à New-York lui permet de travailler avec la Twyla Tharp Dance Company et la Irene Hultman dance. Il est nommé directeur artistique du Ballet royal de Suède à Stockholm de 1999 à 2002. Il crée en 2005 la compagnie Scentrifug avec Thomas Caley. Scentrifug produit et présente ses travaux en Suède et à une échelle internationale. En 2011, Petter Jacobsson succède à Didier Deschamps au poste de directeur artistique du CCN – Ballet de Lorraine.

Plus sur www.ballet-de-lorraine.eu

NORD-PAS-DE-CALAIS

CCN de Roubaix : www.balletdunord.fr

Direction : Olivier Dubois

Chorégraphe et interprète né en 1972.

Olivier Dubois crée en 1999 son premier solo Under cover.
En 2005, il crée avec Christine Corday le duo Féroces pour le théâtre de l’Esplanade à Saint-Etienne.
La SACD et le Festival d’Avignon lui proposent en 2006, de créer une pièce dans le cadre du Sujet à vif, Pour tout l’or du monde.
Il crée en 2006 et 2007 les deux premiers volets du projet BDanse : En Sourdine et Peter Pan.
Il enseigne et dirige également de nombreux workshops au sein de compagnies et d’écoles de danse à l’étranger : Opéra National de Vienne, Ecole Nationale d’Athènes, Opéra National du Caire, Troubleyn/Jan Fabre, Ballet Preljocaj, Ecole des Beaux-Arts à Monaco…
Il reçoit en juin 2007 le prix spécial du jury décerné par le Syndicat professionnel de la critique (théâtre, musique et danse) pour son parcours d’interprète et la création Pour tout l’or du monde.
Il crée Faune(s) autour de la pièce de Vaslav Nijinski, L'Après-midi d'un faune, au Festival d'Avignon en juillet 2008 et réunit quatre collaborateurs : Dominique Brun, Christophe Honoré, Sophie Perez et Xavier Boussiron.
La même année, Olivier Dubois est lauréat du 1er prix Jardin d'Europe à Vienne.
Il a signé en janvier 2009 la chorégraphie de La Périchole d'Offenbach pour l'Opéra de Lille, de Nantes et de Limoges dans une mise en scène de Bérangère Jannelle.
Il présente en octobre 2009, une exposition L’interprète dévisagé pendant un mois au Centre National de la Danse à Paris et Lyon puis crée le premier volet de la Trilogie en novembre 2009, Révolution, une pièce pour 14 danseuses.
Commande par Les Ballets de Monte-Carlo d’une pièce autour du Spectre de la rose,  Призрак (Spectre) est créé le 1er avril 2010 avec huit danseurs masculins.
L’homme de l’Atlantique, création sur la musique de Frank Sinatra, a vu le jour en septembre 2010 à la Biennale de la danse à Lyon.
Deuxième volet de la Trilogie, Olivier Dubois crée et interprète Rouge,  solo au répertoire de la compagnie depuis le 1er décembre 2011.
Aboutissement d’une résidence de la compagnie au Prisme d’Elancourt, Envers et face à tous est un projet de sensibilisation au théâtre et ses coulisses avec 120 amateurs qui a été créé 2011. Ce projet fait maintenant partie des actions pédagogiques que mène la compagnie.
En octobre 2011, le magazine Dance Europe a inscrit Olivier Dubois parmi les 25 meilleurs danseurs du monde.
Il obtient la dispense du diplôme d'Etat de professeur de danse au titre de la renommée particulière en 2012.
Tragédie, est créée au Cloître des Carmes dans le cadre du Festival d’Avignon le 23 juillet 2012. Il s’agit là du dernier volet de la Trilogie. Cette pièce avec 18 interprètes est en tournée à partir de octobre 2012.
Il crée Elégie, une nouvelle pièce avec 17 danseurs pour le Ballet National de Marseille dans le cadre de Marseille-provence 2013.
Il crée Souls en décembre 2013, à l'issue de répétitions au Caire et à Dakar avec six danseurs de six pays d'Afrique
Il est nommé meilleur chorégraphe au Danza & Danza awards 2013 pour les pièces Tragédie et Elégie.
Depuis le 1er janvier 2014, Olivier Dubois dirige le Centre Chorégraphique National de Roubaix Nord - Pas De Calais succédant à Carolyn Carlson.
Il a par ailleurs interprété de nombreuses pièces créées par les chorégraphes et metteurs en scène suivants :
Jan Fabre, Sasha Waltz, Angelin Preljocaj, Christophe Honoré, Nasser Martin-Gousset, Cirque du Soleil - Dragone, Marie Pessemier, Charles Cré-Ange, Dominique Boivin, Karine Saporta, Elio Gervasi, l’Opéra National de Vienne, Andy Degroat, Laura Simi, Damiano Foa ...

Plus sur www.balletdunord.fr

PAYS DE LA LOIRE

Centre national de danse contemporaine - CCN d'Angers : www.cndc.fr

Direction : Robert Swinston

Robert Swinston multiplie les expériences artistiques entre création, adaptation, reconstruction, transmission et collaboration avec d’autres auteurs, toujours désireux d’ouvrir de nouvelles perspectives artistiques et d’engager des aventures innovantes sur le terrain de la création chorégraphique. En janvier 2013, il est nommé directeur artistique du CNDC d’Angers.

En 2012, Robert Swinston crée 4 Walls / Doubletoss Interludes, donnée en première présentation au Barishnikov Arts Center de New York.

Cette même année, Robert Swinston et Vicky Shick collaborent à la création de So be it, duo présenté à la White Box (New York). Le duo a depuis été repris dans le cadre d'une création de Vicky Shick dont la première a eu lieu au Mama Moves Dance Festival en mai 2012.

Robert Swinston a aussi à son actif la création d’un grand nombre d’Events pour la Merce Cunningham Dance Company dans le monde entier comme celui interprété par Mikael Barishnikov au Red Cat de Los Angeles en 2010 ou ceux conçus au Reina Sophia Museum de Madrid, à l’Art Museum de New York, au Museum Event de Jérusalem, au Belles Artes de Mexico, à Charleroi, à Rome, à Monaco, etc.

En tant qu’auteur, il met en scène et crée des adaptations de nombreuses œuvres de Merce Cunningham pour de grandes compagnies internationales de ballet comme le Boston Ballet, le White Oak Dance Project, la Rambert Dance Company, le New York City Ballet et l’Opéra de Paris. Depuis 1998, Robert Swinston a reconstruit différentes œuvres de Merce Cunningham, dont Suite for Five (1956–58), Summerspace (1958), How to Pass, Kick, Fall and Run (1965), RainForest (1968), CRWDSPCR (1993) et Ocean (1994). En 2003, Robert Swinston reçoit le New York Dance and Performance Award pour la reconstruction et l’adaptation de How to Pass, Kick, Fall and Run.

Robert Swinston a été directeur de la chorégraphie du Merce Cunningham Trust en 2012 et de la Merce Cunningham Dance Fondation dévolue au répertoire, à la pédagogie et aux programmes éducatifs de 2010 à 2011.

Tout au long de sa carrière, Robert Swinston enseigne dans le monde entier. L’artiste a acquis une grande expérience de la pédagogie notamment au Merce Cunningham Studio & Dance Company, à la Juilliard School, au Montclair State College, au College de Purchase, à l’Université de Berkeley de Californie, à la Rambert Dance Company, à la London Contemporary Dance School, aux CNSMD de Paris et de Lyon et à l’Ecole nationale supérieure de danse de Cannes.

Robert Swinston a été interprète pour la José Limón Dance Company (1978-1980) , le Kazuko Hirabayashi Dance Theatre (1972-1982) avant de rejoindre la Merce Cunningham Dance Company en 1980. Il devient en 1992 l'assistant du chorégraphe dont il continue à interpréter les œuvres.

Robert Swinston est né à Pittsburgh, PA. Il a suivi ses études à Middlebury College et à la Juilliard School, où il a obtenu un Bachelor of fine art.

Plus sur www.cndc.fr

CCN de Nantes : www.ccnnantes.fr

Direction : Ambra Senatore

Ambra Senatore, chorégraphe italienne, a posé ses bagages au Centre Chorégraphique National de Nantes depuis le 1er janvier 2016 après des années de voyages artistiques, géographiques, qui ont nourri son travail. Elle qui a fait de l’humain son terreau créatif privilégié, a imaginé un endroit vivant et vibrant dans lequel toutes et tous peuvent y trouver une place: artistes bien sûr, mais aussi habitants, amateurs, partenaires du territoire nantais. Un lieu porteur de créativité et d’ouverture, comme une invitation à un voyage à inventer et partager, ensemble.

Plus sur www.ccnnantes.fr

POITOU-CHARENTES

CCN de La Rochelle : www.ccnlarochelle.com

Direction : Kader Attou

Du collectif d’artistes des débuts à l’émergence de chorégraphes singuliers, le travail de Kader Attou se caractérise par une grande ouverture : ouverture au monde grâce à des voyages conçus comme autant de moments de partage, ouverture vers d’autres formes artistiques, vers d’autres courants.

Dès 1989, dans la fièvre de la découverte de la breakdance et avec les premiers spectacles d’Accrorap, naît le désir d’approfondir la question du sens et de développer une démarche artistique. Dans Prière pour un fou (1999), pièce charnière de son univers chorégraphique, il tente de renouer le dialogue que le drame algérien rend à cette période de plus en plus douloureusement improbable. Kader Attou se donne ensuite la liberté d’inventer une danse riche et humaine avec Anokha (2000), au croisement du hip hop et de la danse indienne, de l’Orient et de l’Occident. Cette pièce donne à la danse hip hop une dimension spirituelle. Pourquoi pas (2002), pièce qui aborde un univers fait de poésie et de légèreté, est composée de saynètes où se côtoient performance, émotion, musicalité. Douar (2003), conçu dans le cadre de l’année de l’Algérie en France, interroge les problématiques de l’exil, de l’ennui, écho des préoccupations de la jeunesse des quartiers de France et d’Algérie. Les corps étrangers (2006), projet international – France, Inde, Brésil, Algérie, Côte d’Ivoire – évoque la condition humaine et cherche les points de rencontres possibles entre cultures et esthétiques, pour construire avec la danse un espace de dialogue qui puisse questionner l’avenir. Petites histoires.com (2008) obtient un succès critique et public et raconte une France populaire, avec de la simplicité, de la légèreté, tout en gardant un propos engagé. Au mois de septembre de la même année, Kader Attou est nommé Directeur du Centre Chorégraphique National de La Rochelle / Poitou-Charentes, devenant ainsi le premier chorégraphe hip hop nommé à la tête d’un telle institution.
Trio (?) (2010) renoue avec l’univers du cirque, tout en légèreté et poésie. Symfonia Piésni Załosnych (2010) s’attache à l’intégralité de la Symphonie n°3 dite des Chants plaintifs, du grand compositeur polonais Henryk Mikołaj Górecki. Cette création en explore l’ensemble des aspects compositionnels et sensibles, se laisse transporter par la voix, traverser par la force mélodique et s’unit au message d’espoir.
La cie Accrorap est l’histoire d’une aventure internationale. La notion de rencontre est au centre de la démarche de la compagnie, et les voyages (Palestine, Algérie, Brésil, Cuba, Inde, etc.) alimentent la réflexion. La danse de Kader Attou est généreuse et cherche à briser les barrières.

Plus sur www.ccnlarochelle.com

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D’AZUR

Ballet National de Marseille - CCN : www.ballet-de-marseille.com

Direction : Emio Greco et Pieter Scholten

Depuis 1995, Emio Greco et Pieter C. Scholten ont travaillé ensemble dans leur recherche commune de nouvelles formes de danse. Emio Greco (IT) a fait ses études de danse au Centre de Danse international Rosella Hightower à Cannes, et a dansé avec le Ballet Antibes Côte d'Azur. De 1993 jusqu'en 1996, Greco a dansé dans des œuvres de l'artiste visuel et réalisateur Jan Fabre et de 1996 à 1998, il a collaboré avec le chorégraphe japonais Saburo Teshigawara dans diverses productions. Pieter C. Scholten (NL) a étudié le théâtre et des productions théâtrales d'abord dirigés sur des personnages historiques comme Oscar Wilde, Yukio Mishima et Pier Paolo Pasolini. Il a travaillé avec plusieurs chorégraphes comme une danse-dramaturge. En 1995, il a développé les Instants de danse, courts projets "travaux en cours" pour des chorégraphes et des danseurs. Pour les deux artistes la recherche d'une nouvelle dramaturgie du corps est un facteur de motivation important.

Par curiosité pour le corps et ses motivations internes, ils ont créé leur premier travail en commun en 1996: le solo Bianco , qui est devenu le premier volet de la trilogie Fra Cervello e Movimento (entre le cerveau et le mouvement). La même année, ils ont écrit énonçant 7 principes de la danse et de leur impact sur ​​le corps et le spectateur un manifeste. Ils ont fondé la compagnie de danse Emio Greco | PC en 1996. Dès le début il a été plus d'une compagnie de danse: elle favorise une attitude plus large vers la conscience du corps. Il a lancé une série de salons de danse et discours, établi une section consacrée à la recherche sur l'enregistrement et la notation du mouvement du corps et a développé un programme de formation sous le nom de l'Académie . Emio Greco et Pieter C. Scholten invitent régulièrement des artistes de leurs propres et d'autres disciplines à prendre part à un dialogue fructueux.
Après les spectacles de danse de réputation internationale qui Emio Greco et Pieter C. Scholten créés entre 1996 et 2001, ils ont changé leur point de vue, et celui de leur entreprise, à l'opéra, la musique et le cinéma. À la demande du Festival international d'Édimbourg ont dirigé deux opéras: Orfeo ed Euridice et L'arbre Assassin . Avec néerlandais compagnie de théâtre de premier plan Toneelgroep Amsterdam ils ont organisé de Pasolini de Pier Paolo Teorema . En 2004, un projet continu, Double Points: + , de la danse, de la musique et de l'interactivité avec le compositeur suisse Hanspeter Kyburz contemporain suivie. Ces excursions interdisciplinaires ont donné lieu à la trilogie qui est inspiré par Dante La Divine Comédie . En 2006, la première partie, la production de danse acclamé ENFER premiered.In 2008, la deuxième partie [purgatorio] suivie dans le Holland Festival . en 2010, la troisième partie vous PARA | OCIM en première et en 2011, ils ont créé le «meilleur de la Dante cycle« La Commedia . En 2012, Emio Greco et Pieter C. Scholten sont retournés à la danse pure qui ils ont commencé une fois que leur collaboration avec leur emplacement projet Addio tous beaux . Cela a eu lieu pendant le Festival de Hollande, le 16 Juin à Amsterdam.
Compagnie de danse Emio Greco | Pieter C. Scholten a donné lieu à la bio international chorégraphiques Arts Centre Amsterdam (ICKamsterdam), qui a été officiellement lancé par Emio Greco et Pieter C. Scholten en 2009.

Plus sur www.ballet-de-marseille.com

Ballet Preljocaj - CCN Aix-en-Provence : www.preljocaj.org

Direction : Angelin Preljocaj

Né en France en 1957, de parents albanais, Angelin Preljocaj débute des études de danse classique avant de se tourner vers la danse contemporaine auprès de Karin Waehner. En 1980, il part pour New York afin de travailler avec Zena Rommett et Merce Cunningham, puis continue ses études en France auprès de la chorégraphe américaine Viola Farber et le français Quentin Rouillier. Il rejoint ensuite Dominique Bagouet jusqu’à la création de sa propre compagnie en décembre 1984. Il a chorégraphié depuis 46 pièces, du solo aux grandes formes.
 
Angelin Preljocaj s’associe régulièrement avec d’autres artistes parmi lesquels Enki Bilal (Roméo et Juliette, 1990), Goran Vejvoda (Paysage après la bataille, 1997), Air (Near Life Experience, 2003), Granular Synthesis ( N , 2004), Fabrice Hyber (Les 4 saisons…, 2005), Karlheinz Stockhausen (Eldorado - Sonntags Abschied, 2007), Jean Paul Gaultier (Blanche Neige, 2008), Constance Guisset (Le funambule, 2009), Claude Lévêque (Siddharta, 2010), Laurent Garnier et Subodh Gupta (Suivront mille ans de calme, 2010).
Ses créations sont reprises au répertoire de nombreuses compagnies, dont il reçoit également des commandes. C’est le cas notamment de La Scala de Milan, du New York City Ballet, du Staatsoper de Berlin et du Ballet de l’Opéra national de Paris.
Il a réalisé des courts-métrages (Le postier, Idées noires en 1991) et plusieurs films, notamment Un trait d’union et Annonciation (1992 et 2003) pour lesquels il a reçu, entre autres, le « Grand Prix du Film d'Art » en 2003, le « Premier prix Vidéo-danse » en 1992 et celui du Festival de Vidéo de Prague en 1993. En 2009, il réalise Blanche Neige, mettant en scène sa propre pièce et en 2011 il signe, pour Air France, le film publicitaire L’Envol, qui reprend la chorégraphie du Parc.
Il a également collaboré à plusieurs réalisations cinématographiques mettant en scène ses propres chorégraphies : Les Raboteurs avec Cyril Collard d’après l’œuvre de Gustave Caillebotte en 1988, Pavillon Noir avec Pierre Coulibeuf en 2006 et Eldorado / Preljocaj avec Olivier Assayas en 2007.
Plusieurs ouvrages ont été édités autour de son travail, notamment Angelin Preljocaj en 2003, Pavillon Noir en 2006, Angelin Preljocaj, Topologie de l’invisible en 2008.
Au cours de sa carrière, Angelin Preljocaj a reçu plusieurs reconnaissances parmi lesquelles le « Grand Prix National de la danse » décerné par le Ministère de la culture en 1992, le « Benois de la danse » pour Le Parc en 1995, le « Bessie Award » pour Annonciation en 1997, « Les Victoires de la musique » pour Roméo et Juliette en 1997, le « Globe de Cristal » pour Blanche Neige en 2009. En 2012, il a reçu le « Herald Angel Award » pour Helikopter / Eldorado (Sonntags Abschied) et Suivront mille ans de calme au Festival d’Edimbourg.
Il est Officier des Arts et des Lettres, Chevalier de la Légion d’honneur et a été nommé Officier de l’ordre du Mérite en mai 2006.
Aujourd’hui composé de 26 danseurs permanents, le Ballet Preljocaj est installé depuis octobre 2006 au Pavillon Noir à Aix-en-Provence, un lieu entièrement dédié à la danse dont Angelin Preljocaj est le directeur artistique.

Plus sur www.preljocaj.org

RHÔNE-ALPES

Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Papewww.ccnr.fr

Direction : Yuval Pick

Ensemble chorégraphique : « J'ai la certitude que les œuvres d'importance ne peuvent naître que d'une complicité forte entre celui qui conçoit et ceux qui ont charge de donner corps à la danse. Cet art de l'instant et de l'incarnation est intimement lié à ses mediums sensibles, les interprètes. Par conséquent, la notion d'auteur chorégraphique et celle d'interprète constituent deux parties d'un tout et, même si cela semble évident, il m'est important de le préciser comme premier fondement de mon approche de la danse. J’ai la conviction profonde d’être un chorégraphe d’ensemble et d’avoir dans les œuvres de distributions importantes un discours pertinent à développer. J’ai esquissé cette approche avec Le Sacre que j’ai créé en 2004 pour les danseurs du Ballet de Lorraine.

Cette expérience m’a permis d’expérimenter, de ressentir les possibles et de confronter ma danse à l’organisation et à l’impact du groupe dans l’espace, au service d’un propos poétique. En 2007, Strand Behind puis en 2008, /Paon/ ont constitué l’espace où j’ai pu développer plus avant mon approche de l’ensemble. Dans ces pièces, j’ai choisi de considérer chaque corps comme un élément d’un paysage humain et j'ai cherché la gestuelle et les formes capables de rendre visible des informations présentes dans notre plus profonde texture organique. Ma recherche est guidée par l’idée que chaque être recèle une connaissance innée que la danse a le pouvoir de dévoiler. Ma tâche de chorégraphe consiste dans la mise en œuvre et dans l’orchestration de ce dévoilement. L’ensemble me passionne, mais je n’éprouve aucune attirance pour l’unisson. Mon approche de la danse tend plutôt vers la symphonie des identités juxtaposées, comme un assemblage de couches de sensations et d’émotions. Je suis fasciné par la capacité du groupe à transformer l’espace par l’addition organique des identités. Je travaille à faire interagir les corps, avec l’idée que chacun d’entre eux interroge le monde et sa propre essence, en se combinant aux autres. Il y a une réponse fondamentale sur soi à quêter dans la confrontation à l’altérité et c’est cette approche existentielle qui meut ma danse. Enfin je souhaite préciser que je recherche dans l’idée d’ensemble une représentation du monde très différente de l’intimité relationnelle propre aux duos et trios. J’ai beaucoup exploré ces formes intimes au sein de ma compagnie pour développer mon écriture et je ressens aujourd’hui la nécessité d’un déploiement plus important. J’ai le sentiment, qu’en combinant la dynamique de l’ensemble à mon écriture et à l’apport particulier de mes racines et de mon parcours, je peux apporter un éclairage pertinent et sensible à ces humanités en mouvement : une vérité dévoilée. » Yuval Pick

Plus sur www.ccnr.fr

Centre Chorégraphique National de Grenoble : www.ccn2.fr

Direction : Rachid Ouramdane et Yoann Bourgeois

Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane, directeurs du CCN2, inventent un lieu de création pluridisciplinaire en prise avec les questions du monde.

Plus sur www.ccn2.fr



RECHERCHER

sponsors & partenaires
http://revalisables.blogspot.fr

Sommaire par rubrique



les derniers articles

Voir tous les articles


 Flux d'articles d'ailleurs...