sponsors & partenaires
http://revalisables.blogspot.fr/

  
Mot de passe perdu
S'inscrire
   sponsors & partenaires
http://www.ladanse.eu/?p=3618

Dans l'annuaire...

Chorégraphe et danseuse de la compagnie Leavingrøøm. Professeur de danse contemporaine au Conservatoire de Musique et de Danse de Lorient (56).

Professeur reconnue pour avoir formé des danseurs artistes de haute technicité, la chorégraphe Sandrine De Meulemeester, directrice et professeur de l...

Une formation sur mesure : Danse-Chant-Théâtre Vous rêvez de vous former à la comédie musicale ou vous souhaitez devenir un artiste complet pour mett...

Association de production d'oeuvres artistiques dématérialisées et de recherches sur la danse. En constante recherche de nouvelles identités artistiqu...

Un nouveau site qui vous permet d'apprendre la Danse Orientale quand vous voulez et où que vous soyez. Apprendre les mouvements de base, des variatio...

Usquare est une plateforme web proposant de mettre en lumière tous les évènements de danse à travers le monde. Grâce à Usquare, n'importe qui peut raj...



la danse.com


Jeu de maux sur Chaleurhumaine - ‪Retour sur le Zoo‬

Cher Michaël,

J’ai passé un long et bon moment hier à circuler dans des rêves sombres. L’immobilité y avait sa place pleine et entière, j’y ai vu la fébrilité de ce que fut peut-être le début du monde.

Il y avait quelque chose d’intemporel, qui nous ramenait au siècle dernier et qui nous baignait en même temps dans une saveur actuelle, aigre et terriblement nauséabonde.

Je me suis senti libre de prendre le temps de faire et défaire mes sentiments, de voyager dans la froideur des images et des fantômes, de marcher entre les corps abandonnés jonchant le sol. Je n’ai éprouvé que peu d’empathie à la vue de la caste des hommes en blanc, précautionneux de la bonne marche des affaires humaines et de l’air qu’ils respirent. On sentait bien qu’il ne leur restait à eux aussi que très peu de temps à vivre. J’ai senti dans cette lenteur inspirée, la sensualité de la chair vivante, en proie cependant à l’anxiété de la voir se faire empaillée, j’ai doublement apprécié le sourire qui se dessinait sur les lèvres de notre ami le nègre, cet homme aux dents si blanches et au regard si coquin. Je n’ai absolument pas croisé de regard sauf une fois... Étrange de lier à la proximité du dispositif un rapport si lointain dans les regards. Ces visages sont des géographies parmi toutes les autres. Le vivant et l’inerte se mêlent aux machines et aux profondeurs du chaos humain. Dans cette voix didactique qui échappait à l’espace géographique ainsi qu’à celui de l’entendement, j’ai perçu l’inanité de ce qui se veut représenter une vérité. Des bribes de paroles si peu importantes dans le marasme des corps.

J’ai vu la valeur que l’on donne aux choses simples, à la fabrication et à la déconstruction de nos propres spectres, décousus, recousus, fragmentés, mis en pièces pour tenter la renaissance hybride, pour enfanter des restes de l’humanité qui n’aurait pas su réagir à la perte des sens. Trop imbus de la pensée constructive qui les distinguaient du monde animal. Mais non, nous sommes bien ces monstres sauvages désossés, évidés de leur sentiments et de la considération profonde de la nature, de notre propre nature. Cher Michaël, n’y-a-t-il pas d’espoir ? J’ai pensé à l’enfant qui était dans le ventre, dans quel monde allait-il débarquer ? J’ai vu aussi la vie y être plus forte que la mort, et parfois la lumière d’un entre deux mondes, à la frontière de nos cauchemars où tous les choix sont possibles.

C’était un beau travail. Merci.

À bientôt.

Jean-Jacques Sanchez - Novembre 2010

Blog-Chantier du Zoo "Chaleurhumaine" : www.chu-lmc.blogspot.com

Photos Zoo © Christophe Loiseau

www.lametacarpe.com



RECHERCHER

sponsors & partenaires
http://revalisables.blogspot.fr/

Sommaire par rubrique



les derniers articles

Voir tous les articles