sponsors & partenaires
http://revalisables.blogspot.fr

  
Mot de passe perdu
S'inscrire
   sponsors & partenaires
http://www.facebook.com/ladansecom-143394365800013/

Dans l'annuaire...

Chorégraphe, psychopédagogue de formation, Françoise Jasmin a pratiqué et expérimenté de nombreux styles de danses depuis son plus jeune âge, et ce da...

Photographe de spectacle vivant depuis le début des années 2000, je me suis spécialisée dans la photographie de danse depuis 2007.

Fondé en 1978, le Maillon, Théâtre de Strasbourg - Scène européenne est aujourd’hui situé dans le quartier du Wacken, au pied du Parlement européen. ...

Devenir interprète polyvalent sur scène autant que face caméra est devenu incontournable : court et long métrage, comédie musicale, film publicitaire,...

Danse Magazine - European Dance News est le magazine de toutes les danses. Chaque mois, les comptes-rendus de spectacles, les interviews de danseur...

Apprenez et perfectionner vous dans un large choix de danse ! Intégrer un réseau social avec des actualités de danseurs du monde entier. Gratui...



la danse.com


Jeu de maux sur Chaleurhumaine - ‪Retour sur le Zoo‬

Cher Michaël,

J’ai passé un long et bon moment hier à circuler dans des rêves sombres. L’immobilité y avait sa place pleine et entière, j’y ai vu la fébrilité de ce que fut peut-être le début du monde.

Il y avait quelque chose d’intemporel, qui nous ramenait au siècle dernier et qui nous baignait en même temps dans une saveur actuelle, aigre et terriblement nauséabonde.

Je me suis senti libre de prendre le temps de faire et défaire mes sentiments, de voyager dans la froideur des images et des fantômes, de marcher entre les corps abandonnés jonchant le sol. Je n’ai éprouvé que peu d’empathie à la vue de la caste des hommes en blanc, précautionneux de la bonne marche des affaires humaines et de l’air qu’ils respirent. On sentait bien qu’il ne leur restait à eux aussi que très peu de temps à vivre. J’ai senti dans cette lenteur inspirée, la sensualité de la chair vivante, en proie cependant à l’anxiété de la voir se faire empaillée, j’ai doublement apprécié le sourire qui se dessinait sur les lèvres de notre ami le nègre, cet homme aux dents si blanches et au regard si coquin. Je n’ai absolument pas croisé de regard sauf une fois... Étrange de lier à la proximité du dispositif un rapport si lointain dans les regards. Ces visages sont des géographies parmi toutes les autres. Le vivant et l’inerte se mêlent aux machines et aux profondeurs du chaos humain. Dans cette voix didactique qui échappait à l’espace géographique ainsi qu’à celui de l’entendement, j’ai perçu l’inanité de ce qui se veut représenter une vérité. Des bribes de paroles si peu importantes dans le marasme des corps.

J’ai vu la valeur que l’on donne aux choses simples, à la fabrication et à la déconstruction de nos propres spectres, décousus, recousus, fragmentés, mis en pièces pour tenter la renaissance hybride, pour enfanter des restes de l’humanité qui n’aurait pas su réagir à la perte des sens. Trop imbus de la pensée constructive qui les distinguaient du monde animal. Mais non, nous sommes bien ces monstres sauvages désossés, évidés de leur sentiments et de la considération profonde de la nature, de notre propre nature. Cher Michaël, n’y-a-t-il pas d’espoir ? J’ai pensé à l’enfant qui était dans le ventre, dans quel monde allait-il débarquer ? J’ai vu aussi la vie y être plus forte que la mort, et parfois la lumière d’un entre deux mondes, à la frontière de nos cauchemars où tous les choix sont possibles.

C’était un beau travail. Merci.

À bientôt.

Jean-Jacques Sanchez - Novembre 2010

Blog-Chantier du Zoo "Chaleurhumaine" : www.chu-lmc.blogspot.com

Photos Zoo © Christophe Loiseau

www.lametacarpe.com



RECHERCHER

sponsors & partenaires
http://revalisables.blogspot.fr

Sommaire par rubrique



les derniers articles

Voir tous les articles


 Flux d'articles d'ailleurs...